À propos

Photographe plasticienne et réalisatrice, Céline Claret alias Cena Way vit en Seine-Saint-Denis et travaille à Paris. Elle est diplômée d’une Maîtrise de Cinéma, documentaire, médias à l’université de Paris 7 Diderot. Elle a réalisé deux court-métrages dont un essai documentaire intitulé Fuck tout est sélectionné au Festival du Film de Famille en 2016. Elle expose pour la première fois en 2013 Apparence à part à la galerie JB Claudot aux Pavillons-sous-bois en Seine-Saint-Denis, avant d’être publiée dans L’oeil de la photographie en 2018, puis dans OpenEye en 2019. En parallèle, elle participe à des expositions collectives et elle est membre de l’association FemmesPHOTOgraphes.

Attirée par le subconscient, son univers tourne beaucoup autour du rêve, que ce soit en images ou en mots. Elle écrit depuis de nombreuses années ce qu’elle nomme ses Voyages Nocturnes où elle puise son inspiration artistique (photographies, films, poèmes). Sa démarche artistique est une réflexion sur la fragmentation du corps et de l’esprit, ressentie par la plupart des victimes de violences. Nombre de personnes ayant vécues des violences se retrouvent avec une forme de dissociation, de séparation entre le corps et l’esprit, entretenue par un déni social. Cette division de soi qu’elle a elle-même vécu, demandant un long travail de reconstruction, est devenue une esthétique. Plusieurs dimensions s’entremêlent pour exprimer l’inexprimable et interroger la perception par l’abstraction et le symbolisme.